OFFRE EXCEPTIONNELLE - Pack Electro Bosch offert et 500€ de remise sur votre cuisine !*
Maisons certifiées
RT 2012
Contrat de
construction sécurisant
Livraison clé en
main

Chauffage le plus économique : comparatif

chauffage le plus conomique

Quel chauffage choisir ? Au moment de construire sa maison, la question du chauffage est centrale. Quel est le mode de chauffage le plus économique entre un poêle, une cheminée, une chaudière ou encore une pompe à chaleur ? Achat de l’équipement, prix du combustible : voici notre comparatif pour vous aider à trouver le mode de chauffage le plus économique.

 

Les modes de chauffage les plus économiques

 

Pour définir quel est le mode de chauffage le plus économique, plusieurs critères entrent un jeu. D’un logement à l’autre, un certain type de chauffage sera donc plus approprié qu’un autre.

 

La chaudière à condensation

La chaudière à condensation produit de la chaleur en brûlant du gaz naturel, mais contrairement à une chaudière classique qui rejette dans l’atmosphère les fumées et la vapeur d’eau issues de la combustion, la chaudière à condensation les récupère, les refroidit, et condense la vapeur pour utiliser cette énergie thermique. Très performante, avec un rendement allant jusqu’à 105 % et une consommation d’énergie jusqu’à 20 % inférieure aux autres chaudières, la chaudière à gaz à condensation s’avère particulièrement économique. De plus, le coût d’installation varie entre 3 000 et 7 000 €, et son prix d’achat peut être réduit grâce aux aides à l’investissement tels que le crédit d’impôt de 30 % attribué aux chaudières à très haute performance énergétique, ou encore aux subventions de la région, du département ou de l’Agence nationale d’amélioration de l’habitat (ANAH).

 

La chaudière à bois

La chaudière à bois est un mode de chauffage particulièrement économique. Deux raisons à cela : le bois est l’un des combustibles les moins chers du marché, et le rendement des meilleures chaudières à bois avoisine les 90 %. On trouve la chaudière à bois bûches, qui nécessite d’être chargée tous les deux jours voire quotidiennement, et la chaudière à granulés, qui présente l’avantage du rechargement automatique grâce au silo de stockage des granulés. Le coût d’une chaudière à pellets varie entre 10 000 et 20 000 €, mais plusieurs aides financières de l’État peuvent là aussi vous aider à rentabiliser cet investissement.

 

> A lire aussi : Quelles aides financières pour construire sa maison ?

 

Le poêle à granulés

Le poêle à granulés s’avère particulièrement économique et performant, davantage même qu’un poêle à bois. Le poêle à granulés, aussi appelé poêle à pellets, permet une réelle autonomie et peut être utilisé comme chauffage principal là où un poêle à bois sera plus conseillé comme chauffage de complément pour une utilisation intermittente. Moins traditionnel certes que le poêle à bois dans lequel on enfourne des bûches, le poêle à granulés présente d’autres avantages. Il peut être chargé à l’avance et fonctionner plusieurs heures en autonomie. De plus, il est programmable, permettant une chaleur constante sur une longue durée. Composés de résidus de sciure et de copeaux de bois, les granulés — ou pellets — sont des combustibles d’excellente qualité. Leurs performances énergétiques sont très hautes, offrant un chauffage efficace et économique. Les meilleurs modèles de poêles à granulés affichent des rendements de 80 à 85 %. Le coût d’un poêle à pellets s’élève entre 10 000 et 25 000 € selon les modèles, mais plusieurs aides financières de l’État existent pour accompagner les foyers à investir dans ces équipements.

 

La pompe à chaleur

La pompe à chaleur est un appareil thermodynamique qui permet de récupérer la chaleur contenue dans l’eau, la terre et l’air pour la transférer à l’intérieur de votre logement par le biais de radiateurs, planchers chauffants ou ventilo-convecteurs. Ce mode de chauffage, qui nécessite tout de même une alimentation électrique, reste très économique. En effet, son rendement est très intéressant avec 3kWh d’énergie restituée pour 1kWh d’énergie consommée seulement. Il existe différents types de pompes à chaleur : pompe à chaleur air-air, pompe à chaleur air-eau et pompe à chaleur géothermique.

 

> A lire aussi : Comment chauffer sans trop dépenser ?

 

 

 

Les critères pour définir un chauffage économique

 

Si le coût du combustible (bois, fioul, etc.) est souvent le premier argument qui vient à l’esprit pour déterminer si un mode de chauffage est économique ou non, il existe d’autres paramètres qu’il convient de prendre en compte.

 

Le coût des différentes énergies pour se chauffer

Le coût des énergies est une donnée primordiale pour vous aider à choisir le mode de chauffage de votre future maison. Prix du mètre cube de gaz, du stère de bois, du litre de fioul, ou du kilowattheure (kWh), il convient d’étudier les prix et leur variation et de comparer ces différentes énergies. Cette étude et ces comparaisons vous aideront à faire votre choix, mais il faut toutefois nuancer ces données, car le prix de l’énergie n’est pas fixe et évolue dans le temps.

 

Le rendement de votre mode de chauffage

Pour déterminer quel est le mode de chauffage le plus économique, il est pertinent de s’intéresser à son rendement. Qu’est-ce que le rendement d’un appareil de chauffage ? Cette donnée est définie par le rapport entre l’énergie que produit l’appareil et l’énergie qu’il consomme. Le rendement d’un appareil de chauffage est donc donné en pourcentage obtenu en divisant la quantité d’énergie émise par l’appareil qui chauffe la maison ou l’eau chaude par la quantité d’énergie qu’il a consommé (gaz, électricité, bois, etc.). Plus le pourcentage est important, plus le rendement est élevé et donc le chauffage économique et performant. En moyenne, une cheminée avec un foyer ouvert offre un rendement de 10 à 15 %, un poêle à bois de 60 à 80 %, un poêle à granulés de 80 à 85 %, une chaudière à bois jusqu’à 90 % et une chaudière à condensation jusqu’à 105 %.

 

Le prix de l’équipement à l’installation

D’un mode de chauffage à l’autre, le coût de l’installation peut varier de manière significative. L’installation d’une chaudière à condensation est moins onéreuse que celle d’une pompe à chaleur géothermique par exemple. Bien que les tarifs puissent être un peu dissuasifs, il ne faut pas s’arrêter à cela, car si des équipements tels qu’une pompe à chaleur géothermique sont chers à l’achat, cet investissement sera rentabilisé grâce aux performances offertes par de tels systèmes de chauffage.

 

Les besoins en chauffage de votre logement

Pour installer le chauffage le plus économique chez vous, il est également nécessaire de définir vos besoins en chauffage. Quels sont les volumes à chauffer ? Avez-vous besoin d’une chaleur immédiate ou diffuse ? Souhaitez-vous une température homogène dans toutes les pièces de la maison ? Les réponses à ces questions permettront de définir le mode de chauffage le plus adapté à votre logement et à votre mode de vie pour économiser sur vos dépenses énergétiques.

 

> A lire aussi : Économiser sur la construction de sa maison : comment faire ?

 

Vous souhaitez investir dans le neuf ? Découvrez tous nos modèles à bâtir et trouvez la maison qui correspond à toutes vos envies, selon votre budget. Accédez aussi à nos offres maisons + terrain pour trouver la maison de vos rêves, dans le secteur qui vous convient.

 

 

Pour aller plus loin :

 

Retour aux Actualités